You are in:  Home > Nouveau: Popular Culture >    •  Archives   •  send page to a friend
Headline Feed
Email to a friend

6. L'interview dans un journal gay: presque incontournable

Par Harold Hyman

PARIS, 27 OCTOBRE 2008 - Personne avant le démocrate John Kerry en 2004 n'avait répondu aux sollicitations d'une presse gay généralement locale et qui prend une certaine importance depuis quelques années. Le candidat démocrate avait d'ailleurs dit qu'il était d'accord avec George W. Bush sur la définition du mariage comme institution unissant uniquement un homme et une femme. Leur désaccord semblait être le refus par George W. Bush de parler à la presse gay.

«J'espère que les Américains, gays comme lesbiennes, penseront à voter pour moi...J'aurai une administration ouverte à tous et je serai président de tous les Américains.»

John McCain, The Washington Blade , 1 octobre 2008

2008 est devenu une année historique: à la fois Barack Obama et John McCain ont répondu à la presse gay. Le plus étonnant est évidemment l'interview que John McCain a accordé, sous forme écrite, à The Washington Blade, le journal gay de la capitale nationale. Il y prend une attitude courtoise sur les homosexuels dans la vie publique et sociale, mais maintient son opposition au mariage gay pur et simple. Il restera le premier candidat présidentiel républicain à avoir accepté l'exercice, alors même qu'il recherche vivement les voix des évangéliques et religieux conservateurs en général, c'est-à-dire ceux qui sont presque toujours en guerre contre la montée de l'influence gay dans la société.

Le candidat Barack Obama est beaucoup plus homophile, mais lui non plus n'a accordé qu'une interview pendant les primaires, et une autre par téléphone avec le journaliste Mark Segal, directeur du Gay History Project, le 20 septembre pour se rabibocher avec les journaux gay car pendant les primaires en Pennsylvanie (Etat où se trouve Philadelphie) le Philadelphia Gay News avaient publié une couverture sans texte intitulée l'interview avec Obama, à côté de l'interview bien réelle de Hillary Clinton. Ce qui eut son effet dans l'histoire de la mouvance gay et qui a conduit à l'interview du 20 septembre avec Mark Segal et disséminée instantanément dans les journaux gays.

Etonnant à quel point ces interviews dans la presse gay sont rapides et superficielles, comparées à celles des candidats français dans Têtu magazine, devenu un passage obligé. La seule question semble être celle du mariage gay, qui est presque l'unique question politique ayant trait à l'homosexualité en ce moment. Sans doute que Têtu a une portée intellectuelle nationale, que n'ont pas les divers journaux locaux urbains des gay en Amérique, qui restent attachés aux dossiers pragmatiques de l'heure.

Le jour où un président en exercice donnera une interview à un journal gay n'est peut-être plus loin.

Harold Hyman, journaliste franco-américain basé à Paris, s'intéresse à la diplomatie culturelle. Il a travaillé pour RFI, Courrier International, Radio Classique (rédaction économique). Il est actuellement spécialiste des questions de diplomatie et de politique américaine à BFM TV.

Archives Culturekiosque liés

Les 101 Gestes du Président: 5. Le premier discours à caractère moral (d'un candidat)

Le discours du Sénateur Barack Obama sur les Relations raciales

Nicolas Sarkozy est-il le John McCain francais?

Le Web français s'empare de la campagne présidentielle

La Peste : Le Racisme et Les Elections Suisses

L'Art Afghan a Paris: Perdu pour Les Taliban...et un peu pour les Américains



[ Feedback | Home ]

If you value this page, please send it to a friend.

Copyright ù 2008 Euromedia Group, Ltd. All Rights Reserved.